Charlie Hebdo à Paris, la FEJ et la FIJ solidaires avec les journalistes français


Ce jeudi midi, dans le cadre de l’hommage international à Paris, plusieurs centaines de journalistes et de nombreux citoyens se sont réunis devant la rédaction de Charlie Hebdo, à l’invitation du SNJ, du SNJ-CGT et de la CFDT, les trois syndicats affilés à la Fédération internationale des journalistes (FIJ) et son groupe européen (FEJ).

Nous sommes ici réunis pour rendre hommage à nos confrères de Charlie Hebdo qui sont tombés mercredi, s’est exprimé Anthony Bellanger, Secrétaire général adjoint de la FIJ. Nous devons rester debout pour eux, pour la profession toute entière, ici en France, mais aussi partout dans le monde. Nous avons reçu des messages d’Asie, d’Océanie, d’Afrique et d’Amérique. Et partout, ils se mobilisent pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. Nous sommes tous Charlie Hebdo aujourd’hui“.

Dominique Pradalié, secrétaire générale de la SNJ, a salué le travail de ces confrères qui sont tombés alors qu’ils travaillaient. “Nous devons rester mobilisés.

Emmanuel Vire, secrétaire général du SNJ-CGT, a insisté sur les aides à la presse du gouvernement qui ne soutenaient pas assez l’hebdomadaire satirique.

Isabelle Bordes, secrétaire générale adjointe de la CFDT, a levé son crayon, au nom des journalistes.

Mogens Blicher Bjerregaard, président de la Fédération européenne des journalistes (FEJ), a souhaité également être présent à Paris ce jeudi après-midi : “Je suis venu à Paris pour rendre hommage à nos confrères français de Charlie Hebdo. C’est une tragédie. Attaquer la liberté de la presse, c’est attaquer la démocratie.

Bruxelles, 8 janvier 2015.

(crédit photo: Anthony Bellanger/FIJ)