Turquie: Oğuz Güven, rédacteur en chef de Cumhuriyet, détenu pour un tweet visible 55 secondes


Le 16 mai 2017, la FEJ/FIJ et les organisations partenaires ont soumis l’alerte suivante sur la plateforme du Conseil de l’Europe pour la sécurité des journalistes :

Le 12 mai 2017, Oğuz Güven, rédacteur en chef de l’édition en ligne du quotidien Cumhuriyet, a été détenu dans le cadre d’une enquête criminelle dirigée par le Bureau des délits de presse du Bureau du Procureur général d’Istanbul. Le 15 mai, Güven a comparu devant un juge qui a ordonné son placement en détention provisoire, dans l’attente de son procès pour « propagande au nom d’une organisation terroriste » et « diffamation contre la mémoire d’une personne ». Les deux accusations portées contre le journaliste se fondent uniquement sur le titre d’un reportage relatif au décès accidentel d’un procureur publié et tweeté sur le compte de Cumhuriyet. Au cours de l’audience, le journaliste a répété que le tweet controversé (« le procureur qui a lancé les premiers mandats contre FETÖ a été coupé en deux par un camion ») n’a été visible que pendant 55 secondes, qu’il a été immédiatement corrigé (« le procureur a perdu la vie dans un grave accident de voiture « ) et est l’un des 300 tweets quotidiens postés par le journaliste, qu’il ne peut être soupçonné d’apporter son soutien à une organisation terroriste. Oğuz Güven est le 12ème professionnel de Cumhuriyet à être arrêté par les autorités turques pour soutien à deux organisations illégales (PKK et FETÖ) sur le fondement des opinions et des articles publiés par le journal. Akin Atalay a été arrêté le 13 novembre 2016, Murat Sabuncu, Hakan Karasinir, Musa Kart, Bülent Utku, Güray Öz, Mustafa Kemal Güngör, Önder Çelik, Turhan Günay et Kadri Gürsel ont été arrêtés le 15 novembre 2016, Ahmet Şık a été arrêté le 29 décembre 2016.

Crédit photo : Cumhuriyet