Conseil de l’Europe: fin de l’impunité pour les crimes commis contres les journalistes


Ce 2 novembre, à l’occasion de la ‘Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes’, la Plateforme pour la sécurité des journalistes, dont font partie la Fédération européenne des Journalistes (FEJ) et la Fédération internationale des Journalistes (FIJ), lance une page spéciale présentant 16 cas de meurtres de journalistes non résolus, survenus dans les Etats membres du Conseil de l’Europe. Ces cas sont répertoriés sur la Plateforme sous la catégorie ‘Impunité pour meurtre’, afin de souligner les lacunes des enquêtes et l’incapacité de traduire en justice tous les auteurs, organisateurs ou commanditaires de ces crimes.

Ces 16 cas concernent les journalistes suivants:

  • Akhmednabi Akhmednabiyev (2013, Fédération de Russie);
  • Mikhail Beketov (2013, Fédération de Russie);
  • Hrant Dink (2007, Turquie);
  • Georgiy Gongadze (2000, Ukraine);
  • Elmar Huseynov (2005, Azerbaïdjan);
  • Dusko Jovanovic (2004, Monténégro);
  • Gadzhimurad Kamalov (2011, Fédération de Russie);
  • Timur Kuashev (2014, Fédération de Russie);
  • Oleksandr Kuchynsk (2014, Ukraine);
  • Anna Politkovskaya (2006, Fédération de Russie);
  • Nikolai Potapov (2013, Fédération de Russie);
  • Andrea Rocchelli et Andrei Mironov (2014, Ukraine);
  • Pavel Sheremet (2016, Ukraine);
  • Rafiq Tagi (2011, Azerbaïdjan);
  • Viacheslav Veremii (2014, Ukraine);
  • Dada Vujasinović (1994, Serbie).

À cette même occasion, les organisations partenaires, dont la FEJ et la FIJ, ont décidé de transférer vers la catégorie ‘Impunité’ un certain nombre d’alertes, initialement enregistrées sur la Plateforme sous la catégorie ‘Atteintes à la sécurité et à l’intégrité physique’. Cette décision repose sur l’évaluation des partenaires estimant que les autorités responsables ont violé les obligations qui leur incombent en vertu de l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme à la suite du meurtre, d’attaques ou de mauvais traitements ciblant des journalistes.

Une alerte traite de l’assassinat d’un journaliste en Turquie (assassinat du journaliste syrien Naji Jerf), tandis que les cinq autres concernent de graves agressions physiques à l’encontre de journalistes en Serbie (cas d’Ivan Ninić), en Russie (l’éditeurDenis Shaikin et le journaliste Dmitri Remisov), en Grèce (le journaliste Demitrios Perros) et en «Ex-République yougoslave de Macédoine » (le journaliste Marjan Stamenkovski).

Suite à cette décision, il y aura sur la Plateforme 26 alertes répertoriées sous la catégorie ‘Impunité’, dont 17 cas d’’Impunité pour meurtre’ de journalistes.

La page spéciale dédiée à l’impunité pour meurtre peut être consultée ici.

Crédit photo: Conseil de l’Europe.