Catalogne: des syndicats de journalistes dénoncent la manipulation de l’information


Plusieurs syndicats espagnols de journalistes affiliés à la FIJ et à la FEJ ont dénoncé la manipulation de l’information dans le cadre de la couverture des événements liés au référendum d’autodétermination catalan du 1er octobre.

Le secteur Médias de Comisiones Obreras (CCOO-FSC) condamne la violation des règles déontologiques de base par plusieurs médias publics et privés. CCOO dénonce en particulier la couverture minimale des faits par la chaîne publique nationale RTVE, qui a d’ailleurs été condamnée par nombre de journalistes de la chaîne. CCOO dénonce par ailleurs la couverture biaisée et déséquilibrée (en faveur des thèses indépendantistes) de la chaîne publique catalane TV3. Le syndicat rappelle l’impératif d’indépendance et de pluralisme des médias publics. Le syndicat appelle aussi les médias privés à promouvoir un traitement responsable des événements.

Le Syndicat des Journalistes de Catalogne (SPC), membre dela Fédération espagnole des Syndicats de Journalistes, (FeSP), relaye pour sa part la réaction des journalistes catalans de RTVE, de Radio 4 et de la Radio Nationale d’Espagne (RNE), qui dénoncent les « manipulations informatives des faits ainsi que la volonté de ces médias de minimiser la mobilisation citoyenne ».

Le Conseil des Programmes d’Information de TVE, instance qui garantit l’indépendance des journalistes de la chaîne publique, a demandé, dans un communiqué, la démission de tous les directeurs de l’information de TVE. Le Conseil les accuse d’avoir violé la loi sur le service public d’information, qui garantit la diffusion d’une information « objective, véridique et pluraliste ».

Crédit photo: Consejo de Informativos de TVE .