Droits d’auteur

 

L’exploitation des droits de propriété intellectuelle est un sujet à l’ordre du jour de la plupart des gouvernements, des grandes entreprises, des forums économiques internationaux. Les journalistes sont parmi ceux qui doivent bénéficier des droits de propriété intellectuelle. Actuellement, les droits d’auteur sont mieux protégés en Europe continentale.

La FEJ demande que les journalistes soient reconnus en tant qu’auteurs de l’œuvre qu’ils créent, qu’ils aient un contrôle sur l’utilisation ultérieure de leur œuvre et qu’ils reçoivent une rémunération équitable pour celle-ci, que leurs œuvres soient exploitées hors ligne ou en ligne. Pour ces raisons, la FEJ s’oppose à la pratique anglo-saxonne qui prive tant les journalistes salariés que les journalistes indépendants de leurs droits de propriété intellectuelle. Ces droits ne sont pas uniquement des droits économiques. Les journalistes, les photographes et les professionnels des médias doivent également jouir d’une protection légale de leurs droits moraux, notamment celui d’être cité comme l’auteur d’un contenu et de protéger ce contenu contre toute utilisation préjudiciable.

Le droit des journalistes à exercer un contrôle sur la reproduction de leur travail est crucial afin de maintenir les standards déontologiques qui définissent et garantissent un journalisme de qualité. Il s’agit d’une raison supplémentaire de s’opposer au système anglo-saxon des droits d’auteur au sein duquel les auteurs peuvent être (et sont) contraints de renoncer à leurs droits moraux. De plus, la tendance croissante des organisations de médias à utiliser des contrats contenant des clauses contractuelles abusives est devenue un sujet de grande préoccupation pour la Fédération européenne des journalistes (FEJ). En conséquence, la FEJ a lancé une campagne à l’échelle européenne contre les contrats abusifs et plaide pour une rémunération équitable des journalistes.

Nous soutenons également l’harmonisation juridique des droits d’auteur en Europe et l’indemnisation dans les conventions collectives. Le travail sur les droits d’auteur est soutenu par le Groupe d’Experts pour les Droits d’Auteur (AREG) de la FEJ/FIJ, composé de journalistes et d’avocats. Le groupe se réunit régulièrement afin d’identifier les menaces visant les droits d’auteur et de conseiller et soutenir les journalistes et leurs syndicats qui se battent pour obtenir davantage de protection.

Le Groupe d’Experts pour les Droits d’Auteur (AREG)

Président
Comité directeur