Wallonie : la mission économique de l’AWEX en Turquie doit être recadrée


La Fédération européenne des journalistes (FEJ) a demandé jeudi 26 août un recadrage de la mission de l’Agence wallonne à l’exportation (AWEX) en Turquie, prévue en novembre prochain et axée sur les médias, au vu des nombreuses violations de la liberté de la presse dans le pays depuis la tentative de coup d’Etat.

La mission, intitulée “La Turquie pour le meilleur”, vise le secteur Multimédias – Broadcast – Cinéma pour les “perspectives économiques qu’il offre aux entreprises” wallonnes. Pascale Delcominette, administratrice générale de l’AWEX, s’est défendue en affirmant que la mission est planifiée depuis plus d’un an. La FEJ condamnent toutefois les propos d’Eric Blétard, attaché économique et commercial de l’AWEX :

“Si des médias liés au mouvement Gülenistes sont fermés, cela ne signifie aucunement que la toute grosse majorité des médias (…) s’arrête pour autant. Le gouvernement continue à supporter toute activité médiatique qui ne lui est pas directement « hostile ». En période de tension sociale et politique, le peuple à particulièrement besoin de se distraire ! (…) Bref, le marché reste bien présent et même renforcé, même si les acteurs du secteur évoluent.”

Mehmet Koksal, chargé de projets à la Fédération européenne des journalistes, estime que l’Etat d’urgence, la fermeture de plus de 130 médias et l’emprisonnement des journalistes depuis la tentative de coup d’Etat du 15 juillet dernier aurait dû obliger l’AWEX à repenser sa mission : “C’est assez choquant dans le contexte actuel, avec plus de 93 journalistes interrogés et 77 emprisonnés après le coup d’Etat manqué. Il serait bon d’intégrer la société civile dans cette mission et ne pas rencontrer que des hommes d’affaires”.

“Le journalisme comme divertissement comme le prône malencontreusement l’AWEX, n’est pas le seul rôle des médias dans nos démocraties. Le plus choquant, c’est que l’AWEX lance un appel à ne travailler qu’avec ceux qui ne sont pas hostiles au pouvoir en place”, a-t-il ajouté.

La Fédération européenne des journalistes (FEJ) et l’Association des journalistes professionnels (AJP-AGJPB) vont interpeller par écrit les gouvernements wallons et bruxellois au sujet de cette mission.

Crédit photo : capture d’écran RTBF