Terrorisme : l’Unesco publie un nouveau manuel pour les journalistes

L’UNESCO a dévoilé jeudi 2 février au Press Club Brussels Europe sa nouvelle publication intitulée « Les médias face au terrorisme : Manuel pour les journalistes » écrit par Jean-Paul Marthoz, journaliste belge et défenseur de la liberté de la presse et des droits de l’homme. Guy Berger, directeur de la division pour la liberté d’expression et le développement des médias à l’UNESCO, a présenté le manuel avec l’auteur. Que faire lors d’une prise d’otage ? Les journalistes doivent-ils d’abord aider les victimes? Doivent-ils s’abstenir de donner certaines informations sur demande des autorités ? Pas question de dire aux journalistes ce qu’ils…

Comment les médias traitent-ils la crise de l’accueil des réfugiés?

« Il y a d’abord eu une phase d’indifférence de la part des médias où on parlait peu du problème. La crise de l’accueil des réfugiés n’a pas commencé la veille de publication de la photo du petit Aylan. Je pense qu’on est passé du stade de l’indifférence à la sensation, puis à la douleur que suggérait cette photo et aujourd’hui on évolue vers la prise de conscience et le démontage de certaines idées reçues. Je trouve donc que la presse est en train de faire du bon travail sur la question », a déclaré Ricardo Gutiérrez, Secrétaire général de la Fédération…

Réfugiés: les mots sont importants

Une centaine de réfugiés ont passé la nuit dehors dans un parc, face à l’Office des étrangers, à Bruxelles, « capitale de l’Europe ». Commentant ces événements, plusieurs médias ont évoqué, ce jeudi matin, un « afflux massif de réfugiés en Belgique ». Certains ont mentionné plus sobrement un « afflux de réfugiés ». D’autres, encore, s’en tenaient à commenter « la problématique de l’accueil des réfugiés ». La Fédération Européenne des Journalistes (FEJ), membre actif du Réseau pour un Journalisme éthique, rappelle aux journalistes qu’ils doivent constamment « garder à l’esprit le risque qu’une discrimination soit aggravée par les médias » et qu’il leur revient donc de veiller à ne pas encourager…

Face au discours de haine, les médias doivent réagir

Les journalistes confrontés au discours de haine n’hésitent plus à le dénoncer publiquement. Une attitude salutaire. Mais cela ne suffit pas: il est de la responsabilité éthique des médias d’évincer les messages racistes, discriminatoires, incitant à la violence ou irrespectueux de la dignité des personnes, et de bannir leurs auteurs. Les médias doivent instaurer une modération efficace des forums et des espaces de discussion en ligne, y compris sur les réseaux sociaux. A cet égard, la Fédération européenne des journalistes (FEJ) se joint à l’organisation italienne Carta di Roma pour saluer l’initiative du quotidien « La Stampa ». Présentatrice de l’émission d’investigation…

L’après-Charlie: face à la terreur, les journalistes doivent redoubler d’engagement

La Fédération Européenne des Journalistes (FEJ) a organisé ce jeudi avec l’UER, l’Union européenne de Radio-Télévision, et l’ENPA, l’association européenne des éditeurs de journaux, une rencontre-débat sur la question de l’après-Charlie Hebdo. Le thème du jour était : « Publier ou ne pas publier, telle est la question ». Jean-Paul Marthoz, représentant européen du CPJ, le Comité pour la Protection des Journalistes, et membre de l’EJN, le réseau pour l’éthique dans le journalisme, a ouvert le débat en rappelant que « les journalistes ne sont pas des irresponsables. Il y a toujours un débat avant chaque publication. (…) Cependant, on voit aujourd’hui une différence…