#nohatespeech: signez notre pétition contre le discours de haine


Bannir les promoteurs de discours de haine en ligne et prévenir leur diffusion par les médias: ces engagements ne relèvent pas seulement de la responsabilité citoyenne. Pour les journalistes, ces attitudes répondent aussi à une exigence déontologique fondamentale: le devoir de respecter la vérité, en raison du droit du public à connaître celle-ci.

Voilà pourquoi, aujourd’hui, l’organisation italienne Carta di Roma, avec le soutien de la Fédération européenne des journalistes (FEJ), Articolo 21, la Fédération nationale de la presse italienne (FNSI), l’Ordre italien des journalistes et le Syndicat unitaire des journalistes de la RAI (USIGRai), a lancé la campagne #nohatespeech.

 

NOTRE PETITION EN LIGNE S’ADRESSE:

AUX JOURNALISTES – Ne restez pas passifs face aux discours de haine. Fondés sur le racisme, ces discours ne peuvent pas être considérées comme de simples opinions: ils relèvent d’une distorsion de la réalité, sapent le vivre-ensemble, bafouent les vérités scientifiques. Discréditer les déclarations racistes et expliquer en quoi elles sont trompeuses constitue un devoir professionnel pour les journalistes.

AUX LECTEURS, TELESPECTATEURS ET AUDITEURS – Isolez les promoteurs des discours de haine: ne conversez pas avec eux, même pour exprimer votre indignation. Évitez tout acte qui pourrait légitimer leur expression. Signalez les cas de discours de haine aux équipes éditoriales compétentes et aux gestionnaires des médias sociaux, afin qu’ils suppriment les messages inappropriés, qu’ils bannissent leurs auteurs et, le cas échéant, qu’ils soient renvoyés devant les autorités judiciaires pour d’éventuelles poursuites.

AUX MEDIAS ET AUX EDITEURS – Mettez en oeuvre les procédures de modération en ligne, afin d’éliminer rapidement les discours de haine et d’interdire leurs auteurs.

AUX GESTIONNAIRES ET ADMINISTRATEURS DE RESEAUX SOCIAUX – Créez des procédures simplifiées pour gérer les messages et aider les utilisateurs à signaler les manifestations de discours de haine, en vue de feciliter leur suppression.

Signez notre pétition, ici.

Et ne pas hésiter à partager sur votre site Web et les médias sociaux, en utilisant le lien suivant:

https://www.change.org/p/giornalisti-media-utenti-lettori-ascoltatori-social-network-journalists-users-readers-viewers-listeners-nohatespeech-giornalisti-e-lettori-contro-i-discorsi-d-odio-media-speak-out-against-hate-speech?recruiter=99013910&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink

(Crédit photo: Carta di Roma)