Espagne: la Fédération des syndicats de journalistes demande la démission du ministre de l’Intérieur

fesp

(1.12.2014) Affiliée de la FEJ, la Fédération espagnole des syndicats de journalistes (FeSP) a demandé, ce lundi, la démission du ministre espagnol de l’Intérieur, Jorge Fernández Díaz (Parti populaire). En cause: le maintien du projet de loi “Mordaza” sur la sécurité citoyenne, qui limite le droit des journalistes et des photographes à rendre compte des protestations publiques et des manifestations citoyennes.

La FEJ, au même titre que de nombreuses autres organisations non gouvernementales (Amnesty International, Greenpeace, RSF…), a dénoncé la portée liberticide de ce projet de loi.

Le Comité directeur fédéral de la FeSP, réuni dimanche à Madrid, a décidé de réclamer la démission du ministre, principal responsable du projet (Communiqué de presse en espagnol). Il a par ailleurs dénoncé le manque de transparence qui caractérise les discussions entre l’Union européenne et les Etats-Unis en vue de conclure un partenariat transatlantique sur le commerce et l’investissement (TTIP).

Le 22 novembre dernier, à Moscou, l’Assemblée annuelle de la FEJ s’était félicitée de l’initiative prise par notre fédération, avec d’autres organisations européennes de la société civile, de déposer une plainte auprès du Médiateur européen sur le manque de transparence et d’information du public sur les négociations en vue de conclure l’accord TTIP.

La FEJ a déjà entrepris une campagne de sensibilisation de ses affiliés afin qu’ils opposent un front du refus à toute disposition d’un partenariat transatlantique qui mettrait en cause les droits matériels et moraux des journalistes

 (Photo Credit: FeSP)

0 comments Show discussion Hide discussion

Add a comment